Menu

Les meilleurs résultats financiers en 20 ans à Baie-Ste-Catherine

Alors que la municipalité enregistrait un déficit de 13 000$ en 2015, le maire parle d’un contrôle serré des dépenses pour expliquer ces résultats. À savoir s’il a coupé drastiquement dans les réalisations, il rétorque avoir été efficace.

« On a dépensé seulement l’argent à notre disposition, sans toucher à notre surplus accumulé. On s’en est tenu aux projets pour lesquels on avait de l’argent. On en a fait beaucoup, mais avec des subventions. On a pu prendre le 20% du retour sur la taxe d’accise », dit-il.

La fenestration et le toit de l’édifice Albert-Boulianne et le centre des loisirs et la restauration d’une partie de la rue Leclerc pour 25 000$ avec l’aide de Caroline Simard sont donnés en exemple.

Le surplus accumulé de la municipalité s’élève maintenant à 234 713$ et n’a pas été touché. Les 12 800$ de dettes seront éliminés au prochain budget promet le maire.

La phase 4 des travaux sur l’édifice municipal aura lieu cet été pour refaire les fenêtres et la façade arrière, ainsi qu’une cage d’escalier. Un appel d’offres sera lancé sous peu. La municipalité paiera avec ses surplus.

En plus du Petit Chemin Fleuve et Fjord, Donald Kenny veut en faire le plus possible d’ici novembre.

« Je voulais que le gouvernement acquiert Pointe-aux-Alouettes pour être gérée par la MRC. Ça va se faire probablement. J’aimerais que la rue Leclerc soit nettoyée et arrangée. On en fait à chaque année avec les fonds reçus. Je pense pouvoir en faire un bon bout », souligne-t-il.

Donald Kenny annoncera s’il se représente en août prochain.